Vous êtes ici

Les usages spécifiques de l'électricité

Le saviez vous ?
Mes consommations électriques

Les usages spécifiques de l’électricité représentent le deuxième poste de consommation d’énergie, derrière le chauffage, et avant l’eau chaude et la cuisson. Cette part ne cesse d'augmenter, alors que le sconsommations de chauffage et d'eau chaude sanitaire tendent à diminuer. 

Chez moi, quels sont les postes consommateurs en énergie ?

Suivant l’âge du logement, la répartition des consommations énergétiques n’est pas la même :

  • Dans un logement ancien (datant d’avant 2013) non rénové, la principale dépense d’énergie est liée au chauffage. En second plan vient l’ensemble des consommations liées à l’électricité spécifique (cf. ci-après), c’est-à-dire liées au fonctionnement des appareils électroménagers, du multimédia et de l’éclairage.
  • Dans une maison récente (construite après 2013), les deux premières dépenses d’énergie sont l’électricité spécifique (cf. ci-après) et la production d’eau chaude sanitaire. Viennent ensuite les consommations de chauffage, puis celles liées à la cuisson.

 

Qu'est ce qui consomme de l'électricité dans mon logement ?

Dans le logement, différents postes peuvent être consommateurs en électricité : le chauffage, le froid (réfrigérateur, etc), le lavage (lave-linge, lave-vaisselle), l’eau chaude sanitaire, la cuisson, l’éclairage, la ventilation, le multimédia (télé, ordinateur, etc) et le petit électro-ménager (cafetière, etc).
Un certain nombre d’équipements dans un logement ne peuvent fonctionner qu’avec de l’énergie électrique : c’est le cas par exemple de l’électro-ménager, de l’éclairage et du multimédia.
Dans ce cas, on parle d’électricité spécifique.
L’électricité spécifique ne prend pas en compte l’eau chaude, le chauffage et la cuisson, qui peuvent être alimentés par d’autres énergies que l’électricité (gaz naturel, réseaux de chaleur, etc).

Les consommations liées à l’électricité spécifique sont en constante augmentation depuis une dizaine d’années en raison du nombre croissant d’appareils dans nos logements et aux consommations dites « cachées » comme les veilles par exemple.
La part du multimédia devient prépondérante (30 %) dans les consommations d’électricité spécifique, devant le poste de lavage (27%), le poste de froid (20%) et l’éclairage (11%). Ce constat résulte d’une meilleure efficacité des appareils d’électroménagers, ainsi qu’à la multiplication des équipements multimédia pour une durée d’utilisation toujours croissante.

Certains types d’équipements sont très voraces en énergie, d’autres beaucoup moins.