Vous êtes ici

Le lavage

Le saviez vous ?

Le poste lavage avec 27% des consommations d’électricité spécifique, est le deuxième poste le plus consommateur. Ce poste regroupe les consommations du lave-linge, du lave-vaisselle et du sèche-linge.

Le sèche-linge est l’équipement le plus consommateur du poste lavage, il représente 48% des consommations.

Sans le sèche-linge le poste lavage passe du 2eme poste le plus consommateur au 3eme poste, avec 16% des consommations en électricité spécifique, derrière le multimédia et le Froid. 

Faire marcher les équipements durant les heures creuses

Si vous bénéficiez du double tarif (heures creuses / heures pleines), faire marcher les équipements de lavage et de séchage durant les heures creuses permet de réaliser des économies (jusqu’à 25€ par an).

Pour cela la plupart des équipements sont aujourd’hui équipés de touches « départ différé ». Si ce n’est pas le cas vous pouvez mettre un programmateur, branché sur la prise de l’appareil, qui permet de programmer un horaire de départ.

Si vous ne bénéficiez pas du double tarif, vous pouvez également utiliser les touches « départ différé » de vos appareils et des programmateurs et faire tourner les machines pendant la nuit, lorsque la demande d'électricité est plus faible, et éviter ainsi de saturer le réseau. 

Nettoyer régulièrement les filtres

Un filtre régulièrement nettoyé augmente la durée de vie des appareils et diminue leur consommation d'énergie.

Sélectionner les programmes "éco"

Utilisation de la touche éco : (à ne pas confondre avec la touche rapide) la touche économique permet de faire la vaisselle ou la lessive en utilisant moins d'énergie et moins d'eau. Le lavage économique dure beaucoup plus longtemps.

C'est normal: pour économiser l'électricité,  la machine élève la température de l'eau par petites doses de chauffage étalées dans le temps. L’utilisation de la touche « éco » permet d’économiser jusqu’à 45% par rapport aux cycles longs. Et comme le lavage économique demande davantage de temps, autant faire tourner la machine pendant la nuit, lorsque la demande d'électricité est faible et pendant les heures creuses (si vous bénéficiez du tarif HP/HC) ou s'il est programmable.

Remplir entièrement les machines

Remplir complètement les machines avant de les faire tourner :

Pour la machine à laver le linge, remplissez suffisamment le tambour mais n'exagérez pas ! Les tambours trop remplis donnent un mauvais résultat de lavage. Un tambour est correctement rempli lorsque vous pouvez encore passer votre main au dessus des vêtements.

Pour les lave-vaisselles, chargez-les totalement avant de lancer un cycle de lavage, sinon faites la vaisselle à la main, mais ne faites couler l’eau que pour rincer. Eviter de placer au lave-vaisselle des plats volumineux pour privilégier la petite vaisselle. Attention, la touche "demi charge" ne fait pas pour autant économiser la moitié d'eau et d'électricité ! Elle permet une économie de 25% d’électricité et n’est utile que si vous ne pouvez pas attendre de remplir la machine. Dans tout les cas, une machine pleine est préférable à deux demi-charges.

Eviter le prélavage

Evitez de prélaver le linge/la vaisselle : Les machines modernes n’ont plus besoin de prélavage. Si un élément est particulièrement sale, évitez les cycles de prélavage "linge très sale" ou "spécial casseroles". Nettoyez-le à la main avec du savon de Marseille ou du liquide vaisselle, ou faites le tremper 10 minutes dans l’eau chaude. Cela économise en eau et en électricité l'équivalent d'un demi-cycle complet.

Privilégier les basses températures

Vu la performance des machines et les lavages plus fréquents, il est devenu quasiment inutile de laver à haute température. Les programmes à 60°C et 40°C suffisent amplement et même souvent à 30°C avec les vêtements modernes. A 40°C, vous économisez 70% d’énergie par rapport à un lavage à 90°C. En effet, 80% de l’énergie consommé par un lave-linge (ou un lave-vaisselle) set au chauffage de l’eau ! Le prélavage n’est pas non plus indispensable.

Bien essorer le linge

Mieux le linge est essoré et moins il contient d'eau. Pour sécher, il demandera donc moins de temps et moins d'énergie, car il faut moins d'électricité pour retirer de l'eau par essorage dans la machine à laver que dans le sèche-linge. Faire le choix d’une vitesse d’essorage importante c’est donc réduire le temps de séchage du linge ensuite (en sèche-linge ou à l’air libre). Attention : N’étalez pas le linge sur les radiateurs : en les couvrant, vous les empêchez de chauffer et vous risquez de provoquer de la condensation dans la pièce à cause de l’humidité que le linge dégage.

Le plus souvent possible, faire sécher le linge à l'air libre

Le sèche-linge est très énergivore, il consomme deux à trois fois plus d’énergie que le lave-linge. La façon la plus économe de sécher le linge reste encore de le faire à l’air libre. Si toutefois cela est trop compliqué chez vous, voici quelques conseils :

  • Ne faites pas sécher le linge trop longtemps, surtout s’il doit être repassé. De plus cela usera moins le linge.
  • Préférez un séchage plus long et à une température peu élevée plutôt qu’un séchage court avec une température élevée.
  • Choisissez le bon programme : les matières synthétiques sèchent plus vite que le lin ou le coton.
  • Vous pouvez aussi pré-sécher le linge à l’air libre et n’utiliser le sèche-linge que pour parfaire le séchage.Vous diviserez ainsi sa consommation par 3 ou 4.
  • Le plus souvent possible, faites sécher le linge à l’extérieur ou dans un local ventilé.
Détartrer régulièrement

Détartrez régulièrement vos équipements : Lorsque votre eau est très calcaire, vos appareils peuvent s’entartrer très rapidement. Le tartre diminue la durée de vie de vos appareils et surtout augmente le temps nécessaire pour chauffer l’eau de presque 50 %. Pour parer à ce problème, inutile d’investir dans des produits élaborés (et pas toujours bons pour l’environnement) : remplacez l’assouplissant par du vinaigre blanc ! Il détartre la machine, fixe les couleurs du linge et assouplit les fibres (puisqu’il dissout le calcaire), tout cela sans laisser d’odeurs.

pour aller plus loin - s'équiper

Brancher le lave-linge/lave-vaisselle sur l’arrivée d’eau chaude : 80% de l’électricité consommée par la machine à laver ou le lave-vaisselle sert à chauffer l’eau. Si vous chauffez votre eau avec un système non électrique (sauf fioul et propane, aussi chers ou plus que l’électricité), il est plus économique de le raccorder à votre machine à laver. Des kits existent afin d’équiper un lave-linge standard d’une double entrée eau chaude et eau froide. De plus, certains appareils sont aujourd’hui prévus avec la double arrivée d’eau (voir marques en magasins), notamment pour être raccordés à un chauffe-eau solaire.

Achat

Certains critères vous garantissent une consommation d’énergie optimale et un impact environnemental limité de vos appareils :

  • Aidez vous de l’étiquette énergie des appareils pour faire votre choix
  • Optez pour des appareils de classe A ou supérieure
  • Regardez également son niveau sonore (indiqué en décibels dB)
  • Choisissez un appareil portant l’écolabel européen qui garantit entre autre que l’appareil est moins gourmand en énergie, en eau, fait moins de bruit… 
  • Choisissez une machine à laver à chargement frontal qui consomme 40 % d’eau et 50 % d’énergie en moins qu’une machine à chargement vertical. 
  • Si son achat est nécessaire, choisissez un sèche-linge à évacuation qui consomme moins qu’un sèche-linge à condensation. 
  • Et évitez les machines lavantes-séchantes, rarement bien classées en lavage et/ou en séchage.